On vous explique si le Ripple (XRP) peut atteindre la barre fatidique des 100 euros

Le marché des crypto-monnaie a été à la hausse pour de nombreux tokens ces derniers mois, à l’exception d’une poignée d’entre elles. Parmi les nouveaux arrivants qui intéressent de près les investisseurs particuliers et institutionnels, on retrouve notamment le Ripple. C’est la crypto-monnaie la plus largement adoptée par la plupart des banques et autres agences financières en raison de son système de règlement brut en temps réel. Elles la considèrent donc comme un outil de réduction des coûts de leurs procédures complexes.

Le Ripple fait ainsi partie des crypto-monnaies qui se placent comme des concurrents directs du Bitcoin (ce qui est par exemple beaucoup moins le cas de l’Ethereum). Quoi qu’il en soit, le Ripple reste en tête du classement en termes de popularité et d’utilisation au sein de la communauté cryptographique.

De ce fait, et jusqu’à ce que la crypto-monnaie soit massivement adoptée par toutes les banques, la valeur de tokens comme le Ripple continuera de fluctuer. À cela s’ajoute le fait que le marché des crypto-monnaies lui-même est très volatil en raison de sa faible capitalisation boursière. Ce qui complique les choses pour le Ripple et l’empêche d’atteindre de nouveaux sommets. Le marché de la crypto-monnaie dépend de l’actualité et des fluctuations financières.

Ainsi, elle peut atteindre une valeur record (comme 100 ou même 1 000 euros) en quelques heures. Mais aussi disparaître de la carte des crypto-monnaies en aussi peu de temps. Dans cet article, nous allons donc chercher à prédire la tendance (haussière ou baissière) du Ripple pour vous aider à y voir plus clair. Et surtout déterminer si c’est une monnaie que vous pourriez vouloir acheter (sur des plateformes comme Coinbase ou encore Binance).

Bitcoin et Ripple, deux projets très différents

Lorsque l’on commence à s’intéresser de près aux crypto-monnaie, notre principale référence reste le Bitcoin. Beaucoup vont donc avoir tendance à comparer tous les nouveaux tokens dont ils entendent parler au BTC. La première étape de cet article consiste donc à réaliser que Bitcoin et Ripple sont deux projets très différents, voire opposés.

le ripple peut il atteindre 100 € : nos projections pour 2020.

Le Bitcoin est un protocole peer-to-peer et un système d’échange de valeurs qui a été le premier à utiliser la technologie Blockchain. Sa blockchain est publique (via le fameux White Paper), son fonctionnement est rapide, décentralisé et a fait ses preuves en termes de sécurité. Ces caractéristiques permettent d’échanger de la valeur avec un minimum de confiance entre les utilisateurs.

Le Ripple est une entreprise qui, grâce à la technologie de la blockchain, a développé un système d’échange d’actifs sous forme d’IOU (I Owe You) et de valeur (le token XRP). Ce système permet des transactions plus rapides (près de 1 500 par seconde selon le site Ripple). Mais il nécessite une plus grande confiance entre les différents acteurs du système, ce qui remet en cause la caractéristique de décentralisation. Nous verrons pourquoi plus tard dans cet article.

Vous pouvez acheter et vendre du XRP, des Bitcoins et d’autres crypto-actifs sur des plateformes d’échanges comme Etoro ou encore Coinhouse.

Des échanges plus rapides mais moins sécurisés ?

Le mécanisme de consensus de la blockchain Ripple est très différent de celui du Bitcoin. Le Bitcoin se base sur le principe du « Proof of Work », qui fournit une incitation économique à toute personne souhaitant participer au fonctionnement du réseau via l’inflation monétaire. C’est le minage qui se base sur la puissance de calcul pour valider les transactions et recevoir des bitcoins en échange. Ce modèle suppose que ses acteurs n’ont pas besoin de se faire confiance car chacun a intérêt à sécuriser le réseau de manière honnête pour continuer à gagner de l’argent. Ce qui permet d’obtenir un système complètement décentralisé.

A l’inverse, le Ripple choisit un modèle qui nécessite un certain degré de confiance, car aucune rémunération n’est prévue pour l’exploitation du réseau. Et il n’est pas possible pour un particulier de miner du XRP : les tokens sont uniquement émis par Ripple.

La blockchain Ripple pèse environ 8 To, contre 200 Go pour le Bitcoin, ce qui réduit considérablement le nombre de «validateurs» potentiels. En effet, une personne souhaitant devenir un nœud du Blockchain Bitcoin n’a qu’à le télécharger sur son ordinateur. Si un espace de stockage de 200 Go reste raisonnable, peu de personnes disposent des 8 To nécessaires pour devenir un nœud de la Blockchain XRP.

Ripple contrôle-t-il ses validations réseau ?

Il est possible d’être un validateur de la blockchain XRP sans demander la permission de l’entreprise Ripple. Mais afin de garantir que les transactions soient validées par des acteurs de confiance, il existe une liste de validateurs appelés UNL (Unique Node Lists) qui recommande par défaut les nœuds auxquels les validateurs doivent se connecter.

Sur cette liste, environ la moitié des nœuds appartient à Ripple. Pour intégrer cette liste, vous devez avoir prouvé que vous êtes capable de maintenir votre nœud 24h / 24 et 7j / 7, d’intégrer les mises à jour très rapidement et d’être identifiable. Ce qui n’est clairement pas possible pour un internaute lambda.

Cette architecture permet à Ripple d’implémenter une vitesse de bloc de transaction beaucoup plus rapide que celle du Bitcoin. Ses transactions peuvent en effet être validées en moins de quatre secondes, presque aussi rapidement que sur Lightning Network. Cependant, la notion de confiance redevient nécessaire dans une certaine mesure, puisqu’un grand nombre de validateurs sont liés à Ripple.

Quant au code source, celui de Ripple est open-source (c’est à dire accessible à tous), contrairement à ce que beaucoup de gens pensent.

Une politique économique contrôlée par Ripple

XRP compte actuellement 40,3 milliards d’unités en circulation sur un total de 100 milliards. Aujourd’hui, 59,7 milliards d’unités sont contrôlées par la société privée Ripple puisque c’est elle qui émet les tokens et les met en circulation. De plus, 81 % du nombre total d’unités est contrôlé par les 100 validateurs les plus riches.

Ripple est autorisé à commercialiser jusqu’à 1 milliard de XRP par mois. Par exemple, au cours du troisième trimestre 2018, 163 millions de XRP ont été mis en circulation sur le marché. Une partie est réservée aux ventes de gré à gré pour les gros investisseurs institutionnels. Les autres sont disponibles pour les particuliers.

Ripple a donc un contrôle important sur la politique d’émission monétaire de son token. Tout en conservant une source de revenus régulière grâce à la vente de nouvelles unités sur le marché et en OTC chaque trimestre.

À quels besoins répond la crypto Ripple ?

La solution Ripple est également un service qui vous permet de transférer tout type d’actif à travers le monde (devises, or, pétrole…), sous forme de reconnaissances de dette. Les reconnaissances de dette sont des tokens qui représentent l’actif en question pendant la durée de la transaction et peuvent être envoyés rapidement, tout comme les XRP sur la plateforme.

Dans ce système, le destinataire de l’IOU doit avoir confiance en l’expéditeur et en sa capacité à échanger l’IOU contre l’actif qu’il représente. Il faut donc connaître et faire confiance à la communauté pour que les échanges puissent avoir lieu en toute sérénité. C’est pourquoi les institutions financières sont intéressées par la solution Ripple comme une éventuelle alternative au système SWIFT pour leurs virements bancaires internationaux.

Cependant, ce système n’est intéressant que dans le cas où les deux entités se connaissent. Dans le cas contraire, les incertitudes sont déjà beaucoup plus grandes. Mais Ripple n’a jamais prétendu que ses solutions étaient destinées au grand public pour le transfert entre particuliers.

Le Ripple peut-il atteindre 100 euros ?

Actuellement, la valeur du Ripple est d’environ 0,5 USD (soit 0,6 euros). Il est donc difficile de prédire quelle valeur cette crypto aura dans les mois prochains. Les escroqueries et les fraudes qui sont monnaies courantes sur le marché de la cryptographie doivent également inciter à la prudence, et rendent d’ailleurs difficile une adoption massive de monnaies virtuelles comme le Ripple.

Comment est évaluer la valeur du Ripple ?

Si le Ripple semble avoir un potentiel en soi, atteindre la barre des 1 000 euros pourrait prendre beaucoup plus de temps que les 12 mois de l’année 2020. Cependant, une valeur de 100 euros est nettement plus probable.

De plus, la création et mise en circulation de Ripple (XRP) n’est pas limitée, contrairement au Bitcoin. Les personnes clés de l’entreprise peuvent ajouter un certain nombre de pièces afin de faire varier les prix du marché selon leur souhait. Avec ce pouvoir entre les mains de la société Ripple, une variation de la valeur du token vers la barre fatidique des 100 euros est tout à fait possible.

Des limites à l’augmentation du Ripple

Une augmentation beaucoup plus forte reste cependant impossible car le marché ne permettrait pas une telle situation. En supposant que le prix du marché atteigne 1000 euros avec plus de 100 milliards de pièces disponibles, cela constituerait une capitalisation boursière totale de 100 billions de dollars. A titre de comparaison, la capitalisation boursière combinée de trois des plus grandes bourses mondiales (NYSE, NASDAQ et Japan Exchange Group) est d’environ 30 billions de dollars. 3.3 fois cette capitalisation boursière pour une seule crypto-monnaie n’est évidemment pas possible.

Si on s’attarde sur les inconvénients du Ripple, on observe également la possibilité de goulots d’étranglement invisibles qui pourraient survenir à mesure que son adoption se généralise auprès des banques et institutions financières. Si une autre crypto-monnaie est créée en se basant sur de meilleures méthodologies de résolution de problèmes que Ripple, il est inévitable qu’un changement de paradigme se produise. Ce qui aurait une conséquence désastreuse pour la valeur de ce token.

Il existe, d’un autre côté nombreux facteurs qui soutiennent le maintien en puissance de cette crypto-monnaie. Les frais de transaction peu élevés sont presque négligeables par rapport aux frais traditionnels prélevés par les différentes institutions financières pour les virements internationaux. De plus, il y a un certain nombre de raisons pour lesquelles la bulle des crypto-monnaies pourrait éclater en 2020 (dont l’augmentation de la capitalisation boursière et le projet Libra de Facebbok).

Conclusion : faut-il investir dans le Ripple ?

Si nous gardons un avis objectif, le XRP est l’un des concurrents les plus excitants du marché des crypto-monnaies. Avec la volatilité croissante du marché, les projections du Ripple sont prometteuses et laissent penser que ce dernier puisse atteindre les 100 euros, à terme.

Quelle est la valeur du Ripple ?

D’après les prévisions, la valeur future de Ripple XRP devrait augmenter considérablement au cours des dix prochaines années. Et l’année 2020 devrait être cruciale pour la crypto-monnaie. Néanmoins, la patience est de mise car les analystes prédisent une valeur de 1 dollar en 2020, 4,52 euros en 2025 et 17,05 euros d’ici 2030.

Vous vous demandez si le Bitcoin est une monnaie et pourquoi sa valeur augmente ? On vous explique tout dans des articles dédiés, accessibles aux débutants en crypto-monnaie.

Comments (No)

Leave a Reply