Le bitcoin peine encore à séduire les investisseurs américains

Impossible de nier l’essor des crypto-monnaies au 21e siècle. Et en premier lieu, celui du Bitcoin, qui est certainement la plus emblématique d’entre elles. Néanmoins, il semblerait que les investisseurs soient encore frileux à s’intéresser à cette nouvelle devise, et à la technologie de la blockchain de manière générale.

En effet, malgré un énorme battage médiatique sur ce phénomène, une récente étude menée par l’institut de sondage américain Wells Fargo a révélé cette année que seulement 2 % des investisseurs outre-atlantique possèdent aujourd’hui du bitcoin. Un chiffre très faible, qui semble ne pas coller à la place des monnaies virtuelles dans les médias, ni à sa popularité grandissante auprès du grand public.

Alors pourquoi l’engouement est-il aussi faible. Et pour quelles raisons le bitcoin peinent à convaincre les investisseurs américains, et mondiaux par extension.

Les crypto-monnaies peinent à convaincre

Si on était en droit de penser que le bitcoin avait séduit de plus en plus d’investisseurs soucieux d’embarquer dans l’aventure tant que cela est encore possible (en effet, il n’est possible de miner qu’une certaine quantité de cette crypto-monnaie), la réalité est toute autre. Le groupe financier Wells Fargo a en effet décidé de publier les résultats d’un sondage mené sur un large nombre de citoyens, et donc potentiels investisseurs américains (à hauteur d’au moins 10 000 dollars dans des fonds de placements, actions ou obligations).

Comment investir dans la blockchain ?

Et bien selon cet index, qui regroupe un panel de près de 2 000 personnes, seulement 2 % auraient acquéris des cryptomonnaies. La curiosité bien réelle au sujet des bitcoin (plus de 25 % des interrogés affirment s’y intéresser de près et suivre son évolution) ne se traduit donc pas encore par une volonté d’investir dans ce domaine. En effet, les investisseurs américains préfèrent encore placer leurs argent de manière plus traditionnelle, notamment pour des biens et actifs d’ordre financiers.

En effet, le bitcoin garde une image sulfureuse, et assez instable. Ces derniers mois, la monnaie virtuelle a vu sa valeur monter en flèche, pour baisser aussi rapidement. C’est donc sa volatilité qui explique la frilosité des investisseurs à son sujet.

Un investissement limité par les risques inhérents au bitcoin

Mais la plus triste nouvelle qui ressort de cette étude est que la situation risque de ne pas évoluer de sitôt. En effet, seulement 1 % des citoyens américains interrogés affirment vouloir investir dans les crypto-monnaies dans un avenir proche.

Encore une fois, c’est le facteur risque d’un tel investissement qui les freine encore, en tout cas pour les ¾ d’entre eux. Pour un quart, moins catégoriques, les risques sont bien existants, mais perçus de manière plus bienveillante. Et seul 0,5 % des sondés pensent que le bitcoin ne représente aucun risque, et pourrait générer des revenus stables sur le long terme.

Néanmoins, l’étude reste positive et estime que de nouvelles générations d’investisseurs devraient permettre de renverser la balance. En effet, les plus jeunes se disent très intéressés par la blockchain, et le bitcoin en particulier. Bref… il faut voir en eux la possibilité de l’essor des monnaies virtuelles.

Comments (No)

Leave a Reply