Quelles différences entre les crytpo-monnaies Ethereum et Bitcoin ?

En entrant dans le monde exciatnt et passionnant de la cryptographie, l’une des premières choses que vous vous demanderez concernera les différences entre l’Ethereum vs Bitcoin.

Vous pouvez penser à Bitcoin et Ethereum, comme beaucoup d’autres concurrents mythiques tels que Apple et Microsoft, ou encore Ali et eBay, partage plus de points communs que de différences. C’est pourtant loin d’être le cas.

En fait, il est beaucoup plus faciles de comparer d’autres crypto-monnaies (comme le Litecoin) avec le Bitcoin que l’Ethereum. Cependant, nous allons essayer de réussir cet exercice complexe et périlleux qui consiste à présenter les avantages et inconvénients de ces deux crypto. Et vous donner quelques conseils pour déterminer dans laquelle vous devriez investir.

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Le Bitcoin a été lancé en janvier 2009 via un White Book créé par le mystérieux Satoshi Nakamoto. Le Bitcoin offre la promesse d’une monnaie en ligne qui est sécurisée sans aucune autorité centrale, contrairement aux devises émises par un gouvernement. Il n’y a pas de Bitcoins physiques, seulement des soldes associés à un grand livre public sécurisé par la cryptographie.

Bitcoin vs Ethereum : quelles sont les différences ?

Au fil des ans, le concept d’une monnaie virtuelle décentralisée a acquis une certaine acceptation parmi les régulateurs et les organismes gouvernementaux. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un moyen de paiement ou d’une réserve de valeur officiellement reconnue, il a réussi à se créer sa place et continue de coexister avec le système financier traditionnel.

Début 2017, la valeur de marché de Bitcoin représentait près de 87 % du marché total des crypto-monnaies.

Présentation de l’Ethereum

La technologie Blockchain est utilisée pour créer des applications qui vont au-delà de l’activation d’une monnaie numérique. Lancée en juillet 2015, l’Ethereum est la plateforme logicielle décentralisée la plus importante et la mieux établie.

L’Ethereum permet de créer et d’exécuter le déploiement de contrats intelligents et d’applications décentralisées (apps) sans interruption, fraude, contrôle ou interférence d’un tiers. L’Ethereum possède son propre langage de programmation qui s’exécute sur une blockchain, permettant aux développeurs de créer et d’exécuter des applications distribuées.

Les applications potentielles d’Ethereum sont variées et alimentées par son propre token, l’Ether. L’éther est principalement utilisé à deux fins. Il est échangé en tant que monnaie numérique sur des bourses comme les autres crypto-monnaies. Mais il peut aussi être utilisé sur le réseau Ethereum pour exécuter des applications.

Bitcoin ou Ethereum : comparer les crypto-monnaies

Lorsque vous regardez l’Ethereum vs Bitcoin, vous pouvez voir que leurs objectifs sont très différents. Cependant, leurs statistiques de marché offre des similitudes nettement plus importantes. La capitalisation boursière du Bitcoin est de 147,3 milliards de dollars tandis que la capitalisation boursière de l’Ethereum est de 84,2 milliards. Néanmoins, nous allons commencer par déterminer en quoi ces deux crypto sont fondamentalement différentes.

Leurs concepts

Lorsque l’on pense au Bitcoin, on pense immédiatement à la monnaie numérique. Pour l’Ethereum, ce sont plutôt les contrats intelligents qui nous viennent immédiatement à l’esprit. C’est le moyen le plus simple de comprendre et de se souvenir de la principale différence entre Bitcoin et Ethereum!

Le Bitcoin est une valeur monnaitaire et un moyen simple et efficace d’envoyer de l’argent. L’Ethereum est également un moyen d’envoyer de l’argent via Internet, mais uniquement si l’on respecte certaines règles.

L’Ethereum se distingue également en servant de plate-forme de développement d’applications / contrats intelligents, qui permettent d’envoyer des tokens (sur le même principe que d’autres crypto-monnaies). Ces valeurs peuvent être différentes des monnaies numériques, ce qui le rend différent du Bitcoin.

Les transactions en Bitcoin et Ethereum

Les transactions de Bitcoin sont assez classiques. Concrètement, cela peut prendre la forme de Jeanne envoyant 10 BTC à son ami Pierre. Les transactions d’Ethereum s’exécutent sur des contrats intelligents et ressemblent plutôt à ceci : Jeanne envoie 10 ETH à Pierre si le solde de Jeanne est de 15 ETH et que nous sommes 12.01.2019.

Ainsi, les transactions de Bitcoin sont manuelles et les transactions d’Ethereum automatiques / programmables !

Le temps de blocage de l’Ethereum (ou vitesse de transaction) n’est que de quelques secondes. Le temps de blocage du Bitcoin peut quant à lui durer plusieurs minutes.

Les devises : Ether vs Bitcoin

L’éther est conçu pour alimenter le réseau Ethereum et les transactions conclues sur cette plateforme (un peu comme une facture d’électricité). Le Bitcoin est quant à lui utilisé comme valeur d’échange pour des transactions réelles (et fonctionne donc plus comme une devise classique).

Le Bitcoin est limité à 21 000 000 pièces. Cette limitation crée l’offre et la demande : ce qui est sain pour une réserve de valeur. L’Ethereum, cependant, n’est pas limité. La production d’Ether est continue. Cependant, l’approvisionnement en éther a tendance à ralentir sur le long terme. Vitalik Buterin, le fondateur de l’Ethereum, a déclaré que le nombre total de pièces de monnaie n’atteindrait pas plus de 100 000 000 ETH dans un « avenir proche ».

Ethereum vs Bitcoin : quelle crypto-monnaie choisir

Il est difficile de comprendre les différences entre Bitcoin et Ethereum si vous n’êtes pas familier de l’univers des crypto-monnaies. Essayons donc de comprendre leurs différences et similitudes à travers les principales caractéristiques des monnaies virtuelles.

Des crypto décentralisées

Les deux sont bien sûr décentralisées. Contrairement aux devises classiques qui sont gérées par une banque centrale, les crypto-monnaies (dont font partie le Bitcoin et l’Ethereum sont formées par une multitudes de positions variables, dont la moyenne va déterminer leur valeur.

Dans un réseau décentralisé, le serveur est construit et entretenu par une chaine d’ordinateurs qui appartiennent à de nombreuses personnes / sociétés différentes au lieu d’être réuni en un point central. De cette façon, un pirate informatique devrait hacker l’ensemble de ces acteurs pour parvenir à attaquer le réseau.

Pour résumer : la décentralisation signifie qu’il n’y a pas de point central d’échec, pas de point central de contrôle et pas de point central de confiance. Une bonne nouvelle en matière de cybersécurité.

On vous explique également si le ripple peut il atteindre 100 € dans un autre article.

La technologie blockchain

Même si vous êtes nouveau dans le milieu de la cryptographie, vous avez certainement déjà entendu parler de la technologie blockchain. Une blockchain est un grand livre public mis à la disposition de tous. Imaginez simplement une feuille de calcul Excel dans laquelle chacun des blocs contiendrait des données transactionnelles et partagerait de ce fait une capacité fixe et égale de créer de a valeur.

Le grand livre continue de grandir à mesure que de nouveaux blocs s’ajoutent. Les blocs s’additionnent chronologiquement en utilisant des techniques cryptographiques. Ces dernières garantissent que les blocs ne peuvent pas être inversés. Ce qui permet d’éviter les erreurs de transaction et les tentaties de fraude.

Le Bitcoin utilise cette technologie, sur laquelle repose également le principe de minage qui permet de créer de nouveaux tokens.

Les contrats intelligents

Les contrats intelligents sont une autre forme d’outil décentralisé. Dans la bataille Ethereum vs Bitcoin, l’Ethereum se place donc du côté des contrats intelligents. Grâce à ces derniers, vous pouvez définir les conditions pour valider une transaction.

Comme les contrats intelligents sur l’Ethereum sont alimentés par la blockchain, les développeurs peuvent créer des applications qui ne se déconnectent jamais et ne peuvent pas être modifiées par des tiers.

Une bonne manière de se représenter les contrats intelligents est d’imaginer l’achat d’une maison. Habituellement, ce processus nécessite des tiers, tels qu’un avocat et un courtier. Avec un contrat intelligent, la propriété de la maison est envoyée automatiquement une fois que les conditions préétablies sont remplies. Cette technologie peut, en soi, s’appliquer à de nombreux scénarios différents. Pensez aux concessionnaires automobiles, aux systèmes bancaires, au commerce électronique, aux systèmes de courrier électronique, aux loteries, etc.

Ethereum vs Bitcoin : lequel choisir ?

Difficile de comparer ces deux crypto-monnaie qui remplissent fondamentalement des rôles très différents. Le but de l’Ethereum est d’offrir et d’exécuter des applications de contrat intelligent décentralisées alimentées par la technologie blockchain qui ne se déconnectent pas et ne peuvent pas être modifiées. Il fournit aux utilisateurs une plate-forme et un langage de programmation sur lesquels construire de nouvelles applications.

Le but du Bitcoin est bien différent. Il sert de réserve de valeur décentralisée – une monnaie numérique peer-to-peer, utilisée pour les transactions financières. Il élimine le besoin de tiers dans la technologie de paiement.

En conclusion, les principales différences qui séparent Ethereum et Bitcoin sont leurs objectifs et leurs concepts. De plus, la blockchain d’Ethereum gère des contrats intelligents que le Bitcoin ne propose pas.

L’Ethereum est-il meilleur que le Bitcoin ?

Il est clair que l’utilisation de Bitcoin et d’Ethereum présente ses propres avantages. Le bitcoin a une offre de token inférieure, mais présente une meilleure liquidité que l’Ethereum. Cependant, la technologie sur laquelle repose ce dernier est plus complète et offre une plus grande variété d’utilisations.

Bitcoin ou Ethereum : dans quelle crypto-monnaie devriez-vous investir ?

Sur la base de ce constat, on peut donc en conclure que l’Ethereum est une meilleure alternative que le Bitcoin lui-même. Cependant, il faut aussi tenir compte du fait qu’il existe d’autres crypto-monnaies qui ont le même objectif que le Bitcoin et fonctionnent avec des technologies et des protocoles plus récents.

Quelle est la meilleure technologie?

La technologie blockchain en est encore à ses débuts. C’est pourquoi l’Ethereum et le Bitcoin sont régulièrement mis à jour. Cependant, la technologie sur laquelle repose l’Ethereum sort gagnante de ce match pour plusieurs raisons

  • L’Ethereum utilise des contrats intelligents qui offre plus d’utilisations possible ;
  • La blockchain de l’Ethereum a été lancée en 2015. Elle est donc plus récente et performantes que celle du Bitcoin. D’ailleurs, elle corrige certains de ses problèmes et introduit de nouvelles fonctionnalités telles que les contrats intelligents ;
  • Les frais de transaction de l’Ethereum sont moins chers que les frais de transaction du Bitcoin. Les échanges sont également beaucoup plus rapides.

Vers une cohabitation pacifique ?

Il ressort clairement du concept de l’Ethereum qu’il n’a pas vocation à devenir une alternative au Bitcoin. Il l’accompagne plutôt tout en poursuivant un objectif différent. Cela dit, il est important de se rappeler que même si l’éther n’est pas destiné à être une réserve de valeur, il en est certainement devenu une.

Il est par exemple échangeables avec toutes les autres crypto-monnaies. Le minage d’Ether est également plus facile que celui du Bitcoin, ce qui signifie qu’il s’agit d’une valeur très appréciées par les particuliers. Et même certaines entreprises qui l’utilisent pour payer leurs employés.

Certaines entreprises acceptent également l’Ether comme moyen de paiement, notamment Microsoft et Intel! Donc si une cohabitation est possible, l’Ethereum a clairement le potentiel pour dominer le marché puisqu’il préente l’avantage de fournir des contrats intelligents tout en représentant une réserve de valeur.

Pour aller plus loin, découvrez notre avis complet et détaillé des plateformes d’échange de crypto-monnaies Kraken et eToro !

Comments (No)

Leave a Reply